Rubresus Association de protection et sauvegarde de l’environnement des Basses Plaines de l’Aude

Malades de la thyroïde: malades de l’environnement?

Rubresus vous signale la tenue d’un colloque particulièrement intéressant le 13 juin prochain à Narbonne. En effet, le Réseau Environnement Santé et la ville de Narbonne organisent un colloque d’un très haut niveau pendant lequel d’éminents spécialistes s’interrogeront sur les liens entre les maladies de la thyroïdes et l’environnement.

ATTENTION: les places disponibles sont limitées et uneinscription est obligatoire.

Aujourd’hui, en France, 3 millions de personnes sont traitées pour une maladie de la thyroïde (soit 250 000 pour l’Occitanie).

Selon un rapport de l’OMS et du Programme des Nations Unies pour l’Environnement, l’incidence des maladies et des troubles thyroïdiens a augmenté fortement au cours des dernières décennies. 6 à 10% des adultes souffrent d’une maladie ou de troubles de la thyroïde, l’hypothyroïdie étant le dysfonctionnement le plus courant, qui touche en priorité les femmes (6 fois plus que les hommes). Les enfants et les adolescents ne sont pas épargnés par cette épidémie.

Une telle évolution amène à s’interroger sur les causes environnementales.

Les perturbateurs endocriniens des hormones thyroïdiennes sont mis en cause, principalement pendant la période préconceptionnelle et la grossesse : phtalates (plastiques souples, cosmétiques …), bisphénol A (plastiques), polybromés, (matériels électroniques, ameublement), perfluorés, pesticides (111 sur 287 pesticides évalués par l’agence européenne EFSA), rayonnements ionisants….

Quelles sont les conséquences pour les malades de cette exposition à ces perturbateurs endocriniens ? Quelles sont les conséquences pour les femmes enceintes et leurs enfants et peut être leurs descendants ? Réduction du QI, troubles cognitifs et troubles du comportement comme le TDAH (Trouble de Déficit de l’Attention Hyperactivité), voire même autisme sont rapportés.

Une telle évolution amène à s’interroger sur les causes environnementales. Les perturbateurs endocriniens des hormones thyroïdiennes sont mis en cause, principalement pendant la période de la grossesse : phtalates (plastiques souples, cosmétiques …), bisphénol A (plastiques), polybromés, (matériels électroniques, ameublement), perfluorés, pesticides (111 sur 287 pesticides évalués par l’agence européenne EFSA)….

Quelles sont les conséquences pour les malades de cette exposition à ces Perturbateurs endocriniens ? Quelles sont les conséquences pour les femmes enceintes et leurs enfants ? Réduction du QI, troubles cognitifs et troubles du comportement comme le TDAH (Trouble de Déficit de l’Attention Hyperactivité), voire même autisme sont rapportés.

Ce sont ces questions qui seront au cœur du colloque de Narbonne le jeudi 13 juin 2019.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *