Rubresus Association de protection et sauvegarde de l’environnement des Basses Plaines de l’Aude

De vraies solutions pour stopper les nuisances de l’aérodrome de Narbonne.

Messieurs les dirigeants de l’aéroclub de Narbonne, lisez donc les solutions constructives que propose un membre de Rubresus pour mettre un terme aux nuisances que vos activités génèrent pour les riverains.

Soyons optimistes, des solutions existent.

Alors qu’avec les beaux jours les activités de l’aéroclub de Narbonne et son cortège de nuisances ont repris de plus belle, l’heure est à nouveau aux propositions constructives.

Un peu de bonne volonté suffirait dans un premier temps à atténuer les souffrances des riverains. Outre le strict respect de l’interdiction des zones habitées, un équipement systématique en silencieux des appareils et des passages très au large des villages permettraient de réduire considérablement les nuisances.

Concernant le remorquage des planeurs, une réorientation des trajectoires de largage vers la D32 en direction de Gruissan épargnerait aux riverains les bruits assourdissants du tracteur. Que pèsent quelques litres de carburant supplémentaires face à la tranquillité de tous? Plus économique encore et surtout plus écologique : le treuil. Déjà utilisé avant la seconde guerre mondiale, un tel équipement permettrait de satisfaire les amateurs de vol à voile dans le plus parfait silent. Le rêve est déjà une réalité sur certains aérodromes comme nous le prouve cette vidéo d’un journal télévisé.

Enfin pour l’épineux problème du parachustisme, une évidence s’impose : Lézignan!

Cet aérodrome, distant de seulement 20 km, accueille déjà une plateforme dédiée à ce sport « extrême » avec piste bitumée et simulateur de chutes libres!

Comment justifier alors la redondance d’une telle activité à Narbonne ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *