Rubresus Association de protection et sauvegarde de l’environnement des Basses Plaines de l’Aude

Non au voyage au cœur des déchets chimiques et radioactifs de conversion de l’uranium!

Afin de redorer une image  écornée par les révélations de Rubresus et la puissante mobilisation de la population au sujet du projet TDN-THOR, ORANO Malvési inonde une nouvelle fois les boîtes aux lettres et la presse locale de plaquettes publicitaires promouvant les journées portes ouvertes de l’usine.

A cette occasion, ORANO a même proposé à l’Education Nationale des visites scolaires à destination des élèves audois. Au programme, « un voyage au cœur de l’énergie » avec des ateliers pédagogiques clé en main avec transports en bus payés par l’industriel.

Évidemment, la communication du groupe oublie de préciser que l’usine est classée SEVESO seuil haut (le plus haut risque industriel), qu’une partie du site est une Installation Nucléaire de Base et que Malvési est une gigantesque décharge à ciel ouvert de plusieurs centaines de milliers de tonnes de déchets chimiques et radioactifs. Rien non plus sur les émissions en grandes quantités de polluants atmosphériques…

Face à cette entreprise de communication destinée à influencer l’opinion publique et les jeunes Audois, Rubresus a décidé d’alerter les autorités de l’Education Nationale. En invoquant les principes de neutralité, de prévention et de précaution, Rubresus demande au Ministre et à la Rectrice de l’Académie de faire preuve de la plus grande vigilance avant d’autoriser de telles sorties scolaires fortement controversées.

Retrouvez ici les courriers envoyés:

Lettre au Ministre de l’Education

Lettre à la Rectrice de l’Académie


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *